Le nombre d’or en astrologie

D’une discussion téléphonique que j’ai eue récemment avec Jean-Pierre Nicola, l’idée de questionner de la pertinence qu’il y aurait à ajouter un nouvel aspect inter-planétaire dit ‘doré’ (en référence à l’angle d’or présent dans la nature) a fait son chemin. La liste des aspects classiques majeurs et mineurs étant déjà longueJe vous livre là quelques idées en chemin…

En géométrie, l’angle d’or a pour valeur 137,5°. On obtient cet angle par la division de la circonférence d’un cercle par le nombre d’or désigné en mathématique par la lettre φ (phi). Le nombre d’or est égal à 1,618033… Je vous renvoie à cet article fort passionnant sur le nombre et l’angle d’or : Mathématiques et botanique : nombre d’or, angle d’or, suite de Fibonacci et phyllotaxie

L'angle d'or obtenu à partir du nombre d'or
Dans un cercle, l’angle d’or est un angle au centre qui intercepte le plus petit des deux arcs qui partagent la circonférence en extrême et moyenne raison. φ = 360°/β = β/α=1,618033…

L’angle d’or dans la nature


Dans la nature on retrouve par exemple cet angle (137,5°) dans la distribution des bourgeons d’une plante. Lorsqu’une plante pousse, la distance séparant les bourgeons respecte un angle de rotation constant qui tend vers l’angle d’or. En effet, en suivant l’angle d’or, les bourgeons vont se distribuer dans l’espace de telle sorte qu’aucune feuille ne puisse être complètement dans l’ombre d’une autre et qu’elle puisse aussi bénéficier chacune du plus grand volume d’air possible. Cette distribution « intelligente » permet une optimisation de la photosynthèse tout en maximisant la croissance de la plante.

Le nombre d'or dans la nature
L’angle entre les feuilles successives de la tige de ce tournesol est très proche de 137,5°

Propriétés de l’angle d’or en astrologie

Les propriétés de l’angle d’or en botanique, comme nous venons de le voir, peuvent se résumer par : maximisation de la croissance, optimisation de la photosynthèse. Je note que cette optimisation vaut pour la feuille (la partie) comme pour la plante (le tout); ce rapport entre le tout et les parties étant régi par le nombre d’or. Ce qui laisse à penser que cet angle doré serait de nature intégrative, en lien avec le référentiel Intégration du S.O.R. I (Sujet-Objet-Relation-Intégration) ou avec la Lune ayant un rôle régulateur entre toutes les fonctions planétaires, régulation permettant ainsi de maintenir une cohésion d’ensemble indispensable au maintien de la vie.

J’en déduis l’hypothèse astrologique suivante : un aspect inter-planétaire voisin de l’angle d’or (137,5°) ne serait-il pas un ‘boosteur‘ de croissance ou de réalisation personnelle en vue d’un plus grand tout que la personne elle-même (l’individu) ? …. comme pourrait être le Soi au sens situationnel ? Je reviendrais dans un prochain article sur la dimension situationnelle des individus que nous sommes au niveau psychologique, relationnel mais aussi éthique.

Un chemin vers la lumière…

Les significations planétaires en jeu dans un aspect ‘doré’ pourraient ainsi nous renseigner sur les valeurs, les facultés (mentales, physiques, relationnelles, affectives…) à mettre en oeuvre pour viser un plus grand ‘bien’ que celui désiré par notre ‘petit moi’ enfermé dans des perceptions parfois très limitées de la réalité (intérieure et/ou extérieure à nous-mêmes). Pour filer la métaphore botanique, l’angle d’or pourrait ainsi indiquer un chemin ‘vers la lumière’, un chemin à privilégier parmi les différents aspects du thème astral de naissance pour trouver la meilleure voie possible vers un ‘plus d’être’ ou vers une maximisation de ses capacités. L’aspect ‘doré’ aurait ainsi des propriétés dynamiques de dépassement et de réalisation que n’auraient pas les autres aspects classiques majeurs ou mineurs (conjonction, trigone, quintile, sesqui-carré…).

Le nombre d'or dans un thème astral
Thème astral de Charlie Chaplin. L’aspect ‘doré’ relie Uranus et la conjonction Pluton/Neptune, deux planètes trans-personnelles ayant une dynamique collective et historique. Toutes trois forment le groupe « T » (Transcendance extensive selon la définition conditionaliste) et sont en rapport avec le long terme, le multiple, les idéologies collectives. La notoriété mondiale de Chaplin est exceptionnelle, autant que celle d’Hitler, mais à des titres bien différents, on en conviendra (Chaplin et Hitler sont tous deux jumeaux astraux, nés à quelques jours d’intervalle, donc partagent le même aspect ‘doré’ du groupe des planètes lentes Uranus-Neptune-Pluton). Précisons au passage que l’aspect doré Uranus-Neptune ne suffit pas à lui seul à expliquer la notoriété exceptionnelle d’un natif. Dans notre exemple, les 2 thèmes ont un Jupiter soutenant : en conjonction à la Lune chez Hitler, au sextil chez Chaplin, trigone au Soleil-DS, chez Hitler, trigone à Vénus-Mars-DS chez Chaplin. Sans la présence d’un Jupiter aspecté harmoniquement aux dominantes, la notoriété aurait-elle au rendez-vous ?

Soyons lucides et réalistes

Ceci étant dit, un aspect ‘doré’ dans un thème ne préjugera en rien, soyons lucide, de la qualité de la maximisation des capacités concernées. Car aussi bien un pacifique qu’un tyran peut avoir dans son thème un même aspect ‘doré’ favorisant des réalisations au service du bien, pour l’un ou au service du mal, pour l’autre. Pour exemple, Adolf Hitler, Charlie Chaplin, Woody Allen ou Neil Armstrong ont tous un angle d’or entre Uranus et Neptune ! Ce rappel de la relativité d’un facteur astrologique (ici l’angle d’or commun à plusieurs thèmes) suffira-t-il à convaincre les tenants d’une astrologie fataliste, que le ciel n’est pas un carcan dans lequel tout ce qui concerne notre vie ici bas serait écrit. Etudier l’astrologie c’est prendre en compte le ‘bagage terrestre’ d’une personne (son éducation, sa culture, son hérédité, ses conditions de vie…) et son ‘bagage céleste’ (le ciel, ses rythmes, ses promesses…) pour en examiner leur relation particulière en terme de synergie et de conflictualité et en déduire les facteurs astrologiques les plus propices ou les plus porteurs pour vivre une vie épanouissante la plus conforme à ses possibles.

Pour conclure, gardons en mémoire l’esprit conditionaliste de l’astronome-astrologue Johannes KEPLER (1571-1630) « De quelle manière la configuration du ciel au moment de la naissance détermine-t-elle le caractère ? Elle agit sur l’homme pendant sa vie comme les ficelles qu’un paysan noue au hasard autour des courges de son champ : les nœuds ne font pas pousser la courge, mais ils déterminent sa forme. De même le ciel : il ne donne pas à l’homme ses habitudes, son histoire, son bonheur, ses enfants, sa richesse, sa femme… mais il façonne sa condition ».

A suivre…

Remarque : pour information, j’ai ajouté l’aspect ‘angle d’or’ dans la nouvelle version du logiciel d’astrologie Azimut35 Diamant et Rubis (mise à jour du 17 janvier 2022)

L’aspect ‘Angle d’or’ disponible dans les versions Rubis et Diamant d’Azimut35

Patrick Legwen-Phal, janvier 2022